Georges Vigarello “Education and the Body”

This video from Georges Vigarello (École des hautes études en sciences sociales – Paris, France) is one of four lead off recordings in which historians discuss education and the body as part of the ISCHE April 2017 History of Education Salon. Captions available in French and English.

Please feel free to add comments below or craft your own blog post to contribute to the conversation.

You might also like

HistEdSalon 2 Comments

Pieter Verstraete “Education and the Body”

This video from Pieter Verstraete (KU Leuven, Belgium) is one of four lead off recordings in which historians discuss education and the body as part of the ISCHE April 2017

HistEdSalon 0 Comments

body fallacies (blog post from Pablo Scharagrodsky)

I have listened and, above all, felt beautiful problematizations from Georges Vigarello, a classic author that always worth re-reading, Mona Gleason, Pieter Verstraete, Rebecca Rogers and Inés Dussel. From different

HistEdSalon 0 Comments

Mona Gleason “Education and the Body”

This video from Mona Gleason (University of British Columbia, Canada) is one of four lead off recordings in which historians discuss education and the body as part of the ISCHE

2 Comments

  1. Attali M.
    April 03, 10:21
    Un entretien passionnant qui permet de saisir la genèse et les influences des travaux de G. Vigarello sur le corps. Il met en évidence l'intégration de l'éducation des corps dans des projets politiques et sociaux et amène donc à décloisonner les analyses. L'importance prise par l'autonomie dans les dispositifs pédagogiques des dernières années l'amènent à considérer à un recul de la normativité. Cette position peut être débattue car l'éducation à l'autonomie n'est-elle pas aussi une nouvelle manière de s'assurer de l'intégration de manières de faire et d'être acceptable ?
  2. Jean-François
    April 04, 06:58
    Comme toujours, Georges Vigarello a cette capacité, dans ses discours, à traverser les siècles avec précision et facilité ; il délivre ainsi une force évocatrice dont on ne peut qu’être admiratif ! Mais, il ne me semble pas qu’il défende l’idée « d’un recul de la normativité » ; il dit juste qu’elle se répand plus ou moins avec des effets « illusoires » ou réels face à celle de la force individuelle : ce sont bien les « discours », leur nature et leur transformation que Georges Vigarello traque. A ce stade, la puissance de ses démonstrations pourrait sans doute se déployer encore plus largement avec une comparaison internationale (anglaise, allemande et italienne) de l’éducation des corps révélant certaines disruptions intéressantes à commenter. De plus, elle s’enrichirait d’une analyse du pouvoir politique intégrant et dépassant la problématique foucaldienne. On aurait alors sans doute quelques interrogations intéressantes à mener à propos d’un pays (la France) qui développe depuis la fin du XIXème siècle une forme assez originale d’éducation des corps appelée éclectisme (mélange de « sport », gymnastique allemande, helvétique, scandinave…). Georges Vigarello is always amazing when he discusses the topic of the education and the body within the ages; it is so easy and so accurate! The Power of his demonstration could reach a climax if he would integrate international comparisons (Italy, Germany, England): they would reveal some disruptions between these countries and cultures which would be interesting to comment. Moreover, analyze the political power topic beyond the Foucault’s approach should probably bring out a more complete landscape of the education and the body particularly in France where has grew up an original body culture during the second half of the XIXth century; the eclecticism (a mix of English sport, German, Swiss and Scandinavian gymnastics).

Leave a Reply